Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mars 2020 1 16 /03 /mars /2020 12:30

Dans cet article nous allons essayer de vous expliquer en quoi consiste et comment se déroule une compétition de chasse sous-marine, en particulier au sein de la FNPSA Ligue Bretagne pays de Loire.

chasseurs peu de temps avant le départ pour 5h de pêche

Une compétition de chasse sous-marine c’est quoi ?

Avant d’être une compétition de chasse sous-marine, c’est une rencontre entre passionnés, entre amoureux de la mer. Les compétitions sont l’occasion de rencontrer des chasseurs chevronnés qui ont de l’expérience et donc d’échanger avec eux afin de progresser. C’est également l’occasion de sortir de sa zone de confort afin d’aller explorer de nouvelles zones et d’expérimenter de nouvelles techniques de chasse dans des conditions différentes.

Il existe 2 types de compétitions. Les compétitions officielles, qui comptent pour la sélection au championnat de France FNPSA et également à établir un classement pour la coupe de France. Et les compétitions ou plutôt rencontres amicales. Nous reviendrons plus tard en détail sur chacune d’elles.

Qui peut participer aux compétitions de chasse sous-marine ?

Tous les détenteurs d’une licence FNPSA peuvent participer aux compétitions. Il suffit de s’inscrire pour y participer. Débutants comme confirmés sont les bienvenus. Il n’y a pas de « niveau » particulier à avoir. Juste une bonne condition physique et un certificat médical autorisant la pratique de la chasse. Beaucoup de personnes pensent que la compétition est réservée aux chasseurs expérimentés, c’est FAUX. Justement c’est l’occasion pour les débutants de venir échanger avec les plus expérimentés. Mais également apprendre à étudier les cartes marines et comprendre une zone de chasse.

Comment se déroule une compétition ?

Le dossier d’inscription est en principe disponible plusieurs semaines à l’avance (normalement 2 mois pour les compétions officielles). Ce dossier est composé de la fiche d’inscription, des informations de base (heure et le lieu de RDV, horaires des marées etc ) ,du règlement, de la carte marine, de la zone et du tableau avec les espèces autorisées (quota et tailles minimale de capture).

Tout d’abord la compétition commence par le pointage des équipes en début de matinée (8 ou 9h) soit dans le café du coin ou alors sur le parking de la plage. C’est l’occasion de se saluer et de discuter autour d’un bon café !!

Les équipes se rendent ensuite sur le point de départ de la compétition afin de se préparer, c’est encore une fois un bon moment pour discuter et échanger sur le matériel ou d’aller piquer des trucs et astuces aux vieux briscards !!

Après un rappel des consignes de sécurité et du règlement de la compétition, les chasseurs s’élancent pour 5 h de pêche (à la palme) ou 7h (bateau).

équipe en déplacement sur la zone de compétition

Au retour des compétiteurs, en milieu d’après-midi, les pêches des équipes sont placées dans des bacs en attendant la pesée. Généralement c’est à ce moment-là que l’on voit si on a bien pêché ou pas… On a toujours hâte de voir ce que les autres équipes ont fait et de discuter avec les meilleurs afin de comprendre comment ils ont fait pour trouver du poisson alors que vous n’avez rien vu !!

En fin d’après-midi, après que tout le monde se soit changé et que tous les bateaux de sécurité soient sortis, les participants et les bénévoles se retrouvent dans une salle ou directement sur le parking afin de partager un un sandwich, un bon repas, ou même un barbecue et de commencer la pesée.

La pesée est un moment convivial, ou fusent les blagues et petites réflexions amicales !! Et encore une fois c’est un moment de partage où on prend le temps de discuter tous ensemble. Lorsque la pesée se passe dans un lieu ouvert tel qu’un parking, il y’a toujours des curieux qui viennent assister à la pesée et poser, pour notre plus grand plaisir, un tas de questions sur notre sport… c’est alors l’occasion de leur expliquer en quoi consiste notre sport, notre passion et du profond respect que l’on a pour la mer, sa faune et sa flore.

La journée se termine par la distribution des lots gracieusement offerts par nos partenaires

Les différentes compétitions.

Compétition en double :

Les compétitions officielles sont accessibles à tous avec une licence FNPSA prise dans un club. (Licence club ou passager). Elles permettent d’établir le classement régional et donc la sélection des équipes pour le championnat de France. Elles permettent également le classement pour la coupe de France. Le classement final de la BZH CUP et la sélection au championnat de France se calculent, pour la FNPSA LBPL, sur les résultats des deux compétitions de la BZH CUP (une compétition à Portsall dans le Finistère et une compétition dans le Morbihan ou en Loire Atlantique). Une moyenne est calculée en pourcentage sur la base de ces deux résultats. En fonction du classement les premières équipes pourront alors participer au Trophée National (nombre d’équipes définit en fonction du nombre de licenciés dans la ligue) en alternance sur la façade atlantique ou méditerranéenne.

Il est bien sûr possible pour une équipe de participer à une seule des compétitions, sans se sentir « obligé » de participer aux suivantes. C’est un bon moyen de tester pour savoir si cela vous plait !

compétiteurs sous la surveillance des bateaux de sécu

Exemple de calcul de point :

Une prise vaut 1000 points puis 1 point par gramme (un lieu de 1k600g vaut donc 1600 points), de plus il existe des « bonus» lorsqu’on complète une catégorie ou une espèce.

Peu importe le nombre de points, la 1ere équipe totalise 100%. Le calcul du pourcentage des équipes suivantes se fait en fonction du nombre de points totalisés par la 1ere équipe. Si la 1ère équipe totalise 15 000 points (donc 100%), l’équipe qui aura totalisé 7 500 points aura donc un pourcentage de 50%.

Si la 1ere équipe fait bredouille à la seconde compétition, soit 0 points (0%) et que la seconde fait 75% alors la seconde équipe passe devant au classement final avec un total de 125% (50+75) contre 100% pour l’autre équipe (100+0).

Les compétitions officielles (en double) se pratiquent en binôme sur une durée de 5h mais il est possible de sortir à tout moment. Sur certaines compétitions, un retour en bateau est possible. Une seule planche portant le matériel est autorisée par équipe (arbalètes supplémentaires, nourriture, boissons, carte de la zone etc..). (Il est toutefois possible d’avoir une seconde planche, une planche dite de nage, qui ne pourra être équipée d’aucun matériel). Pendant la compétition, par mesure de sécurité, il est interdit que les 2 membres d’une équipe soient immergés en même temps. Un des deux chasseurs doit rester en surface pour assurer la sécurité de son partenaire.

Le résultat de la coupe de France s’établit sur la moyenne de 3 compétitions minimum dont au moins une sur une façade opposée. (Par exemple il est possible de faire 2 compétitions en atlantique mais il faudra en faire au moins une en méditerranée)

Le championnat de France (Trophée National) se déroule sur un week end, (une manche par jour sur deux zones différentes). La même méthode de calcul qu’expliqué précédemment est employée pour établir le classement.

Compétition en individuel :

Les compétitions en individuel peuvent se pratiquer soit en bateau, soit à la palme. Si la compétition se déroule à la palme, le compétiteur devra être accompagné d’un « suiveur » (à la palme également) afin d’assurer sa sécurité. Pour le trophée national, elle se déroule sur une durée de 5h et en deux manches, sur deux zones différentes. Si la compétition se déroule en bateau, un pilote accompagnera le compétiteur et la durée de la compétition sera de 7h.

La BZH CUP en individuel se déroule généralement en bateau sur une durée de 7h et en une seule manche.

Les rencontres amicales :

Pour la FNPSA Ligue Bretagne Pays de Loire, il existe actuellement trois rencontres amicales. Le « Trophée du Goulet » sur un secteur allant du Cap de la chèvre jusqu’au Conquet, le « Trophée Laurent Floch » sur la zone de Portsall, du phare du Four jusqu'à l’ile vierge à Plouguerneau et enfin certaines années le « Royale Trophy » qui se déroule dans le secteur de Quiberon et ses iles.

Les rencontres amicales se pratiquent en bateau par équipe de 3 chasseurs sur une large zone et sur une durée de 7h. Ce sont des rencontres à la journée, accessibles à tous avec une licence FNPSA classique. Il existe également plusieurs autres rencontres amicales en France, Normandie, Pays Basque et Méditerranée. Les rencontres amicales s’apparentent à une sortie loisir avec en plus la petite pression qui fait du bien pour essayer de faire une belle pêche. C’est encore une bonne occasion de tester la compétition entre copains et de finir la journée avec d’autres chasseurs autour d'un verre et d’un bon barbecue !!.

barbecue de fin de rencontre au TROPHÉE DU GOULET

çi-dessous des liens vers des vidéos de rencontres amicales :

Trophée du Goulet 2019

Trophée du Goulet 2018

Trophée Laurent Floch 2017

 

Les mailles et les quotas :

Les poissons sont classés en plusieurs catégories (qui varient en fonction de la compétition) . Généralement il y a les poissons blancs (bars, lieus et mulets), les poissons de roches (vieilles, balistes, rougets, tacauds) , les sparidés (dorades grises, roses, royales ,sars et pagres) puis les divers.

Les mailles sont calculées en fonction de la zone de la compétition ou de la rencontre. Cela permet de rendre la capture plus difficile. Par exemple pour la vieille, il n’y aura pas une maille à 1kg si la zone est peuplée de nombreux individus de 2kg !! La maille sera alors portée à 2kg5 et le quota limité.

Exemple de tableau de maille et quota :

Comme vous l’aurez constaté dans cet exemple, il est autorisé jusqu'à 16 poissons maximum par équipes de chasseurs, mais il est vraiment exceptionnel qu’une équipe arrive à compléter ses quotas et atteindre la quantité maximum fixée ! En règle générale lors des compétitions à la palme, les équipes ramènent en général entre 3 et 10 poissons. Vous l’aurez compris, après 5h de pêche en binôme l’impact de pêche reste très faible

belle pêche de lieus pour cette équipe

Et l’éthique dans tout ça ?

Les compétitions et rencontres de chasse sous-marine n’ont pas toujours bonne presse. On peut régulièrement lire sur les réseaux sociaux des commentaires néfastes, négatifs qui disent que l’on détruit la faune pour le plaisir, pour une coupe, pour "se la comparer"… Effectivement il y’a un classement, un podium comme dans toute compétition, mais les participants ont tous un profond respect de la mer et en toute objectivité, on pêche généralement moins en compétition que lors d’une sortie loisir. Forcément, on tire quelques vieilles que l’on aurait peut-être pas tirées en sortie loisir, mais comme dit plus haut avec la maille la vieille n’est plus un poisson si facile que ça..

Aujourd'hui les compétitions n’ont plus rien avoir avec celles d’il y a 15 ans…. Où là c’était l’équipe qui ramenait le plus de poissons, le plus de vieilles qui l’emportait !! Depuis que la FNPSA organise les compétitions, elles sont devenues plus sélectives, plus techniques notamment grâce à la maille, à la diversité et au quota max par espèces

Les mailles et quotas sont généralement discutés avec les organisations de protection, notamment pour les compétitions en zone Natura 2000. Nous suivons les conseils et recommandations. Comme dit plus haut l’impact de pêche lors d’une compétition reste faible et il est encore plus faible en ce qui concerne les rencontres amicales au vu de l’étendue de la zone.

Depuis toujours la FNPSA essaie de valoriser la pêche des participants, chose qui devient de plus en plus difficile du fait des règles sanitaires imposées (par exemple la chaîne du froid). Nous nous rapprochons dès que possible des associations tel que LE PANIER DE LA MER, association de réinsertion, de valorisation des produits de la mer et d’aide alimentaire.

Conservation de la pêche avant expédition vers l'association LE PANIER DE LA MER

Pourquoi vous devriez essayer ou participer à une compétition ?

La compétition est une très bonne école d’un point de vue technique et ça apprend l’humilité..

Explications :

La compétition, on peut y arriver la fleur au fusil (ou à l’arbalète) et espérer tomber sur la bonne pierre, la bonne zone. Mais si on souhaite s’y préparer un peu plus sérieusement c’est l’occasion d’apprendre à étudier une carte marine. On s’applique alors à repérer sur la carte et sur googlemaps les secs, les roches, les tombants, les bancs de sable susceptibles d’abriter du poisson. Si on a le temps c’est l’occasion d’aller faire du repérage pour confirmer ce qu’on a analysé sur la carte. On apprend également à établir un parcours en fonction du courant. Car lors d’une compétition à la palme la sortie se situe au point de départ. Il faut donc bien analyser le sens et la puissance des courants afin de ne pas faire un hors zone (éliminatoire). Dans tous les cas si vous faites une erreur de jugement les bateaux de sécu sont là pour vous récupérer.

En compétition vous serez amené à tester des nouvelles zones et à adapter votre technique de pêche. Eau sale, eau claire, courant, aller pêcher à trou alors que vous êtes plutôt à l’aise à l’indienne ou à l’agachon. Cela permet de devenir un chasseur complet.

Comme répété tout au long de cet article, les compétitions et les rencontres amicales permettent de rencontrer d’autres chasseurs, plus expérimentés et qui n’hésiteront pas à vous donner des conseils, sur la technique ou sur le matériel.

Les compétitions apprennent également l’humilité..ça ramène un peu les pieds sur terre à celui qui se prend le melon !! En effet, celui qui a l’habitude de pêcher toujours sur ses coins et de faire régulièrement du poisson aura tendance à se dire que c’est un bon chasseur et qu’il n’a plus grand-chose à apprendre. Si il ne voit pas de poissons il va se dire : « le poisson est absent, c’est nul, je change de zone » simplement.. Alors qu’en compétition il va passer sur une zone sans rien voir et peut-être réaliser une maigre pêche et en conclure qu’il n’y a pas de poissons mais à la sortie l’équipe qui était à 30 mètre de lui aura réalisée une superbe pêche….. de quoi se poser des questions  et remettre en cause ses capacités, et peut être de se dire que finalement on est peut-être pas le si bon chasseur qu’on pensait. C’est alors l’occasion de revoir et d’améliorer ses techniques et sa compréhension du poisson afin de faire mieux la fois suivante.

La FNPSA Bretagne Pays de Loire vous encourage à vous licencier afin de venir essayer la compétition ou à participer à une rencontre amicale.

Nous vous attendons.

Photo de groupe lors du Trophée Laurent Floch 2018

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : LBPL : Ligue Bretagne Pays de Loire - FNPSA
  • LBPL : Ligue Bretagne Pays de Loire - FNPSA
  • : Blog officiel de la ligue de Bretagne et Pays de Loire FNPSA - Actualités des associations affiliées et des passionnés de pêche sous-marine en apnée
  • Contact

Rubriques

Pourquoi adhérer à la FNPSA ?

 

 

Contact Ligue

lbpl.formation@gmail.com