Bivouac AGACHON TRANQUILLE ILE de BATZ (septembre 2021)

Publié le par Ligue Bretagne Pays de Loire - FNPSA

Bonjour à tous,

Voici un superbe compte rendu de Tristan qui illustre parfaitement ce dernier bivouac de l'Ile de Batz. cheers
Tristan, tu te poses en digne successeur de Didier avec ce CR, merci à toi Wink
Bonne lecture study



Année exceptionnelle pour l’Agachon Tranquille puisque ce n’est pas 1 mais 2 bivouacs clubs qui nous ont été proposés.

Je vous propose donc un petit compte-rendu du premier bivouac de l’année qui s’est déroulé sur l’île de Batz le week-end du 28 aout. Ce compte-rendu sera certainement un peu plus court que les précédents car un peu de temps a passé depuis le bivouac. On saura compenser ce manque de texte par quelques photos Very Happy

Malgré quelques désistements de dernière minute, c’est un commando de 7 bateaux qui a été constitué par l’AT pour aller prendre d’assaut l’île de Batz pendant un week-end. Le point de rendez-vous a été fixé au samedi matin sur la cale de Roscoff, un réveil de bonne heure pour nous permettre de profiter d’une journée complète de chasse.

Après répartition des bouteilles de bières, d’eaux congelées dans les différentes glacières des bateaux, le moment est venu d’enfiler les combinaisons et de charger les affaires pour préparer la traversée. La cale de Roscoff étant assez large, c’est 3 par 3 que nous avons mis les bateaux à l’eau afin de rejoindre au plus vite notre terrain de chasse pour le week-end.

 

Un léger vent de nord-est fait clapoter la sortie du port de Roscoff mais c’est ensuite sur une mer d’huile, transparente et sous un beau soleil que nous entamions une traversée de quelques minutes.
 

 

Assez peu de vie lors des premières apnées à l’abri du courant, au milieu des roches de la côte continentale. La visibilité est très bonne cependant et on commence à apercevoir quelques poissons lorsque la marée commence à descendre. Notre équipage décide de traverser le chenal pour aller rejoindre l’île de Batz où quelques camarades sont déjà à pied d’œuvre. La prospection continue, à la recherche de pointes rocheuses et de petits bancs de sables. On trouve finalement un peu de poisson pour remplir notre glacière, même si l’absence des lieus se fait remarquer.

Retour près de la côte en début d’après-midi afin de manger un casse-croûte aux côtés d’un autre bateau du club.
On décide ensuite de réserver la fin d’après-midi à chasser dans peu de fond au milieu des laminaires. De beaux poissons sont aperçus en début d’après-midi mais en petit nombre. On complète ainsi notre glacière d’une belle vieille, quelques bars et un peu de homard.

L’heure du retour est arrivée, on part donc en direction de la plage pour retrouver nos compères. C’est une bonne journée de pêche dans de belles conditions qui se termine. De beaux poissons ont été prélevés même si la vie était assez peu présente autour de l’île.

L’arrivée sur l’île se faisant à marée basse, nous sommes contraints de laisser les bateaux au mouillage dans une petite crique à côté de la plage. Nous sommes ensuite montés à pied jusqu’à l’auberge.
 

Le groupe a pris petit à petit possession de l’auberge de jeunesse où chacun a pu prendre une douche et choisir un lit ou installer son sac de couchage.
 

 

 

Un apéro s’est ensuite avéré nécessaire afin de faire de la place dans les glacières Wink  Ghis a pu profiter de ce regroupement pour faire une démonstration de levage de filets aux plus jeunes du club.

Pour la suite de la soirée, nous sommes allés manger un bon couscous préparé par les tenanciers de l’auberge de jeunesse. La bataille fut rude pendant le repas pour avoir sa dose de boulettes et de merguez.

 

 

Le groupe s’est ensuite dirigé sur le port pour boire un verre au bar du coin autour d’une partie de babyfoot endiablée.

 

La fatigue de la journée et l’absorption de quelques verres au bar de l’île aura aidé certains à s’endormir au milieu des doux ronflements qui bercent les chambres de l’auberge.
Le réveil fut néanmoins un peu difficile pour les plus téméraires de la soirée de la veille.

 

Après un bon petit déjeuner, il est temps de retourner profiter des belles conditions pour cette deuxième journée de pêche. Deux nageurs d’élite sont vaillamment partis chercher les bateaux qui n’étaient malheureusement plus accessibles à pied à cause de la marée. Après que chaque équipage a rejoint son embarcation, nous sommes partis en mer pour profiter de l’île une deuxième journée.

La « fatigue » de la veille a certainement pesé sur les performances de certains chasseurs. Mais la pêche de ce dimanche fut globalement bonne pour le groupe. De très beaux poissons ont été prélevés ce deuxième jour. 

Après avoir récupéré nos affaires à l’auberge de jeunesse, nous fîmes route pour rejoindre le port de Roscoff après un beau week-end de chasse et de convivialité.

 

Un premier bivouac pour certains, un de plus pour d’autres… Ce fut en tout cas un super moment passé au sein de l’Agachon Tranquille. Après de longs mois où les sorties et les bivouacs furent limités par la météo et par un certain virus, j’espère que cette sortie sera suivie de nombreuses autres expériences.

Encore merci aux organisateurs pour ce week-end au top. Ces sorties sont sans aucun doute un excellent moyen d’évoluer dans sa pratique de la chasse sous-marine, grâce aux échanges entre jeunes et moins jeunes. Le tout dans une excellente ambiance  Very Happy

A bientôt sous l’eau !

Tristan Donnart

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article