Interview du mois : Damien LE BLAY

Publié le par Ligue Bretagne Pays de Loire - FNPSA

Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je m’appelle Damien Le Blay j’ai 32 ans et j’habite à Saint-Malo de Guersac (proche de Saint-Nazaire – en Loire Atlantique)

 

Depuis combien de temps pratique tu la chasse sous-marine et comment y es tu venu ?

Je pratique la chasse sous-marine depuis environ 12 ans. J’ai débuté en suivant les conseils de mon père qui malheureusement a dû arrêter ce sport pour des raisons de santé.

Cette pratique m’apporte beaucoup de bien être, c’est à la fois physique et technique. On découvre et on apprend à chaque sortie.

 

De quel Club fais-tu partie ? Pourquoi as-tu choisi de te licencier dans un club FNPSA ?

Je fais partie du club RCSE (Royal Club Subaquatique Etel). Ce qui nous permet avec mon binôme Alexandre Calvez de participer à des compétitions, ainsi que de faire de belles rencontres en partageant les expériences de chacun.

L’adhésion à un club permet également d’organiser une compétition en Loire Atlantique prévue en septembre.

 

Qu’est-ce que t’apporte ton club ?

Mon club me permet de participer, comme dit précédemment, à des compétitions qui sont pour moi des expériences sportives enrichissantes ; se mesurer aux champions !

 

Vers où vas-tu chasser le plus souvent ? et à quelle fréquence?

Je chasse essentiellement sur la Côte de Loire Atlantique, entre l’estuaire de La Loire et l’estuaire de La Vilaine. D’avril à novembre, avec environ 2 à 3 sorties par semaine suivant les conditions météo.

 

Tu chasses plutôt à la palme ou en bateau ?

Plutôt chasse en bateau, je possède un semi rigide de 4.20 m, équipé d’un 40 CV Yamaha 4 temps. C’est un bateau léger et rapide, simple à mettre à l’eau. Cela me permet de me déplacer rapidement pour la gestion d’une bonne sortie (recherche des poissons). J’utilise une entrée de gamme Lowrance en combiné sondeur/GPS en 7 pouces.

 

Quelle technique pratiques-tu le plus souvent et quelle est ta chasse préférée ?

Ma technique préférée est la chasse à l’indienne dans les 10 mètres, j’apprécie aussi la recherche de jolis bars sous les dalles en pêche à trou. Une de mes chasses préférées : la traque du bar et du maigre aux alentours de l’estuaire de La Loire (eau sale et donc peu chassée)

 

Quel matériel tu utilises ?

J’utilise du matériel IMERSION, cette marque me suit et me sponsorise depuis 5 ans.

Des produits très fiables, jolis et de fabrication française ; ce qui en fait une qualité supérieure.

Chez nous le harpon en 75 cm est le plus utilisé car la visibilité est régulièrement très médiocre (2 mètres) J’utilise aussi des palmes IMERSION E-carbone et une combinaison IMERSION avec veste 7 mm et pantalon 5mm.

 

Quel est ton meilleur souvenir en chasse ?

 

J’ai beaucoup de bons souvenirs. Toutes les sorties sont intéressantes.

Mais celui qui ressort, c’est le tir d’un maigre de 10 Kg dans une eau très claire.

Autre souvenir, très marquant, le doublé de dorades royales de 3.7 Kg sur nos côtes.

Fais-tu de la compétition ? Si oui qu’est-ce que cela t’apporte ?

 En effet, je pratique les compétitions en double.

C’est vraiment le moment où l’on peut partager de bonnes sensations sportives avec le binôme en sécurité en surface. Se mesurer aux autres et se tirer la bourre même lors du départ à la palme !! C’est très enrichissant et on en sort que meilleur.

Dès lors que nos calendriers nous le permettent, avec Alexandre Calvez, nous participons aux compétitions (amicales, régionales ou nationales).

 

Quel conseil donnerais-tu à un chasseur qui hésite à s’inscrire dans un club ou à se licencier dans une fédération ?

Le premier conseil est de trouver un club qui puisse lui apprendre, lors de sorties d’initiations, les bases (gestion du tuba, masque ; gérer la bouée dans les palmes) et le maniement en sécurité du harpon.

En période hivernale, le club permet de s’entrainer en piscine.

L’adhésion à un club et à une fédération permettront aux jeunes pratiquants de ne pas perdre les 2/3 années « flottantes » pour prendre leurs repères. Techniquement et physiquement, ils seront prêts.

 

 

Publié dans Interviews

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article