Interview du mois : Antoine ROTOMBE

Publié le par Ligue Bretagne Pays de Loire - FNPSA

 

Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je m’appelle Antoine Rotombe, j’ai 22 ans et je suis chasseur sous-marin dans le Finistère.

 

De quel Club fais-tu partie ? Pourquoi as-tu choisit de te licencier dans un club FNPSA ?

Je suis membre du club AGACHON TRANQUILLE depuis maintenant 4 ans. J’ai choisi de me licencier dans un club pour être fédéré et donc avoir un poids concernant les décisions prises (pour le bar par exemple).

 

Qu’est-ce que t’apporte ton club ?

Le club m’a apporté une belle progression mais surtout de très très bons conseils. Que ce soit du point vue de la sécurité ou bien du point de vue chasse. J’ai appris beaucoup de petites astuces pour mon équipement ou pour le bateau. Le club c’est aussi un groupe de personne qui ont tous la même passion et des niveaux différents. J’ai découvert le club par le biais de François Talarmin qui m’a dit de venir essayer et j’ai tout de suite accroché.

 

Depuis combien de temps pratique tu la chasse sous-marine et comment y est tu venu ?

J’ai appris la chasse sous-marine avec mon père à l’âge de 17 ans puis l’été de mes 18 ans j’ai trouvé un pote qui débutait aussi. J’avais déjà essayer à mes 14 ans en suivant mon père mais j’avais de l’eau dans le masque, le tuba qui me faisait mal aux gencives…Quand j’ai arrêté le football, je voulais trouver un autre sport et puis le jour où je suis allé avec mon père j’ai tiré mon premier poisson, un carrelet de plus 1 kilo ! Et là ça été le déclic.La chasse sous-marine m’apporte de l’apaisement, de la concentration mais surtout de la discrétion et un sens du poisson.

 

Vers où vas-tu chasser le plus souvent ? et à quelle fréquence?

Je chasse essentiellement en Finistère Nord, très souvent dans la même zone. Je me revois en terminale avec mon pote à nous dire « ce soir on va faire un tour ? ». Je pouvais chasser tous les jours quand j’étais disponible et que le temps était au rendez-vous. Je me rappelle faire jusqu’à deux sortie dans la même journée.

 

Plutôt palmes, bateau ou kayak

Je chasse essentiellement à la palme mais aussi en bateau.

 

Quelle technique pratiques-tu le plus souvent et quelle est ta chasse préférée ?

Je chasse le plus souvent à l’agachon mais je peux évoluer sur une apnée en passant de l’indienne à l’agachon. Ma chasse préférée est la chasse à trou pour le homard et la chasse de seiches et de carrelets dans sables et les herbiers. Je peux chasser du lieu dans 15-20 mètres comme du bar dans pas d’eau.

 

Quel matériel tu utilises ?

Je chasse avec une combinaison 6,5 en haut et 7 mm en bas toute l’année. Pour mes palmes j’ai deux paires, l’une pour les sortie à la palme et l’une plus raide pour les sorties bateau. Je chasse avec un OMER carbon 110 ou un RIFFE en 100.

 

 

Quel est ton meilleur souvenir en chasse ?

Mon meilleur souvenir reste mon plus beau poisson fait sur Quiberon septembre dernier au moment de l’annulation du championnat de France. Je vois mon pote Marco faire quelques bars dont un de 3 kilos. Le lendemain on revient sur la zone et là il me dit d’aller à l’eau pour  « faire pareil ». On m’explique que le bar peut être à trou et je descends sur 14 mètres, des éboulis partout… Je sens que je vais trouver quelque chose puis à ce moment je vois une pierre magnifique. Je remonte, prends mon temps et je redescends sur cette fameuse pierre et là un bar de 5,2 Kilos me regarde. Arrivé en surface je réalise la bête, pour la peine je paye un coup aux potes qui m’ont invité (Marc Lescop, Ghislain Guillou et Eric Gerault).

 

Bar de 5kg2 pêché à trou

 

Fais-tu de la compétition ? Si oui qu’est-ce que cela t’apporte ?

Je n’ai fait qu’une seule compétition officielle mais j’ai fait plusieurs compétitions amicales. (Trophée du Goulet et Trophée Laurent Floch) 

 

 

Quel conseil donnerais-tu à un chasseur qui hésite à s’inscrire dans un club ou à se licencier dans une fédération ?

Je lui dirai qu’il faut qu’il s’intègre dans un club, du moins, qu’il essaye. Il découvrira de nouveaux spots, un groupe soudé et surtout une ambiance ! Il y a des sorties club, un repas club, deux séances de piscines par semaine mais aussi un bivouac !!!!

 

joli homard de la côte nord finistère

 

Publié dans Interviews

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article