Chasse à l'indienne

Publié le par Ligue Bretagne Pays de Loire - FNPSA

 

Indienne dans un champ de sargasses

La chasse à l’indienne consiste à chasser en avançant. Il faut être discret et progresser silencieusement, sans mouvements brusques.

Il y’a plusieurs façons de chasser à l’indienne, cela dépend du poisson recherché et à quel moment .

 

Pour la traque des poissons  à marée haute, lorsqu’ils sont en train de se nourrir en haut des têtes de roches, (comme les sars par exemple) il est conseillé de progresser en utilisant le relief sous-marin pour se dissimuler et se faire le plus discret possible.  Exécuter votre canard puis une fois au fond, avancer avec le fusil en avant ou légèrement en retrait. Il faut progresser lentement en prenant soin de ne pas heurter la roche avec les plombs, l’arbalète ou les palmes. Le but est de surprendre le poisson !!

indienne à l'approche d'une tête de roche

 

Utiliser votre main libre pour vous aider à avancer et à vous stabiliser durant votre indienne. Il faut pour cette chasse, bien régler votre plombage pour ne pas vous écraser au fond ou être obliger de palmer pour ne pas remonter à la surface !!

A l’approche d’une cassure ou au détour d’une roche, il faut arriver avec la pointe du fusil au niveau du masque. En effet si vous arrivez avec l’arbalète droit devant, le poisson aura déjà  déguerpi lorsque votre regard arrivera au niveau de la cassure.

Sar capturé à l'indienne dans les "couloirs"

Une fois que vous avez repéré votre proie, vous pourrez alors soit continuer à progresser vers elle ou bien terminer par un petit agachon pour la faire approcher !!

Dans tous les cas, si vous pensez ne pas réussir à vous approcher suffisamment ou que vous êtes en bout d’apnée, il ne faut surtout pas « foncer » vers le poisson. Il est préférable de reculer en arrière pour refaire surface et de retenter votre chance.

 

 

La chasse à l’indienne, se pratique également au-dessus des champs de laminaires ou dans les sargasses afin d’épingler les bars qui se reposent dans peu d’eau. Idem, il faut être bien plombé afin de progresser entre deux eaux. C’est une chasse qui demande une bonne observation. Il faut progresser lentement et discrètement afin de surprendre le poisson qui se cache dans les laminaires. Ouvrer l’œil !!!

 

Pour ces deux façons de chasser à l’indienne, une arbalète de 90cm ( ou 75cm ) est idéal car il faut pouvoir bouger rapidement le fusil pour aligner le poisson.

 

Une autre technique de chasse à l’indienne, s’apparente plutôt à la chasse en dérive. Elle se pratique lorsque qu’il est difficile de faire des agachons tant le courant est fort. Le but est de se laisser porter à quelques  mètres au-dessus du fond, sans palmer, l’arbalète en avant prêt à déclencher le tir !! Il faut bien sûr être suivit par un pilote à bord d’un bateau pour pratiquer cette technique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :