AGACHON

Publié le par Ligue Bretagne Pays de Loire - FNPSA

 

L’Agachon est une chasse à l’affût. Le but est de se cacher derrière une roche ou dans les algues et d’attendre que le poisson s’approche. L’endroit où le chasseur se pose est appelé « poste » et le plus difficile est d’apprendre à reconnaître un bon poste d’agachon. Pour cela il faut connaître le comportement du poisson.

 

Tout commence par le canard. Il faut s’appliquer à faire un canard silencieux afin que le poisson ne s’enfuie pas. Il faut, juste avant d’amorcer le canard, retirer le tuba de la bouche pour ne pas que les bulles qui s’échappent fassent du bruit lorsqu’il se rempli d’eau.  Lors  du canard, il faudra bien casser le corps pour que celui-ci soit efficace et surtout éviter de palmer avant que la totalité des palmes ne soit immergées. Lors de la coulée il faut descendre le plus droit possible et vous pourrez également plaquer l’arbalète le long du corps pendant la descente. Cela évite que le poisson ne voit votre arbalète avant que vous ne l’ayez repéré !!.

Si vous le pouvez, repérer votre poste d’agachon depuis la surface. Si ce n’est pas possible car trop profond ou pas assez de visibilité, il faut alors repérer le poste pendant la coulée afin de limiter les déplacements au fond. Si toutefois vous n’avez pas réussi à atteindre un bon poste d’agachon lorsque vous arrivez au fond, vous pourrez tout de même faire une petite indienne pour trouver l’endroit idéal.

 

La position de l’agachon est importante. Il faut se placer le courant dans le dos car le poisson à tendance à remonter le courant et à fuir dans le sens du courant. Vous pourrez également vous placer avec le courant en latéral, en particulier si vous chassez le long de la côte ou sur une pointe, dans une zone de passage. Dans ce dernier cas, il faut effectuer son agachon en regardant vers le large.

Il faut bien se cacher derrière la roche ou bien rentrer dans les laminaires, car moins vous serez visible, plus le poisson s’approchera de vous.  Prenez également soin à ce que vos palmes ne remontent pas dans votre dos afin de ne pas trahir votre présence !!

En fonction de l’espèce recherchée et du comportement du poisson le jour de votre sortie, l’agachon pourra être plus ou moins silencieux. Certains jours lorsque le poisson est très méfiant, il faut faire le moins de mouvement possible afin de ne pas l’effrayer. Parfois un simple mouvement de tête suffit à le faire déguerpir !!!  Mais d’autres jours, au contraire, vous pourrez faire des bruits de gorge ou d’autres petits sons afin d’exciter sa curiosité pour qu’il s’approche.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article