Initiatives océanes, l'Agachon Tranquille à Berthaume

Publié le par Ligue Bretagne Pays de Loire - FNPSA

Initiatives océanes, l'Agachon Tranquille à Berthaume

Tout d'abord, ces initiatives n'ont pas seulement été Océanes, mais également épiques ...
En effet, il n'a pas été aisé de motiver nos forces vives, même sur un sujet aussi préoccupant que la survie de notre aire de jeu favorite.
Bref!
Il a fallu battre le rappel, et activer quelques contacts pour ne pas avoir l'air trop ridicules ce dimanche matin.
Pari réussi!!!
C'est finalement 6 chasseurs qui se sont retrouvés à l'heure dite sur la cale de Berthaume, rapidement rejoints par les 2 responsables locaux de la Surfrider Foundation.
L'analyse des forces en présence et des derniers éléments (météo et pratiques) nous amènent à nous déplacer sur la plage du Trez Hir, ou nous avons pu obtenir de la part du centre nautique une petite embarcation (et je pèse mes mots ...).

Initiatives océanes, l'Agachon Tranquille à Berthaume
Initiatives océanes, l'Agachon Tranquille à Berthaume

Préparatifs dans la bonne humeur, photos pour immortaliser cette action, puis mise à l'eau du bateau: un valeureux semi-rigide de 3.50m, équipé d'un 9.9 ... adapté à sa taille.
Cette embarcation nous permet cependant d'envisager une collecte de déchets plus efficace qu'avec nos seules planches de chasse.
Et c'est parti !!!
Nous faisons route vers Berthaume, contournons le fort, pour finalement arriver sur une crique propice à emmagasiner les déchets, poussés par les vagues et les courants, et emprisonnés dans les failles de ses rochers.
Les expériences passées nous ont permis de ne pas perdre de temps en recherche de détritus en pleine eau, méthode laborieuse , et rendue difficile par une visibilité médiocre.
Ce sont finalement 2 groupes de 2 et 3 plongeurs qui se forment, pour s'attaquer à 2 secteurs distincts, la sécurité bateau et la logistique étant assurée par le 6° larron, chevauchant son fier destrier...
La logique des années passées se répète: ce sont rapidement 2 gros sacs de déchets qui sont évacués, et ramenés à terre.
Leur contenu: débris de plastiques, cordages en tous genres, filets et pelotes de crins, sans oublier quelques souvenirs plus exotiques, tels que morceaux de pneus, moteur de mobylette, et même un nain de jardin ...
Décidément, on ne respecte plus rien !!!
Mais l'heure tourne, et il faut penser à regagner le port.
D'autant que le vent d'Est s'est levé, et que le franchissement du fort de Berthaume, aisé avec une seule personne sur le bateau, pouvait devenir problématique avec un équipage plus conséquent.
Et ça n'a pas loupé: une fois chargé le Big Bag de déchets, les 3 planches de chasse, et les 6 chasseurs, la stabilité du bateau était irréprochable, mais le plat-bord arrière ne dépassait plus que de quelques centimètres de la surface...
Peu importe: on est tous en néoprène, pas loin de la côte, et on a tous hâte de rentrer. Let's go!!!
Mais il a fallu se rendre à l'évidence: quand en approchant du fort, le niveau de l'eau dans l'embarcation a égalé celui de l'océan, c'est dans un joyeux bordel que les 5 chasseurs ont sauté par dessus bord, permettant au pilote de prendre un peu de vitesse, vider le trop-plein de flotte, et récupérer sans encombre son équipage de l'autre côté du fort.
Mention spéciale à l'un des nageurs, qui n'a pas hésité à lacérer son bas de combi au niveau de son auguste fessier, faisant ainsi apparaitre une partie rosée de son anatomie, se disant ainsi que cela distrairait ses camarades, et leur ferait paraitre moins long le trajet du retour...Qu'il se rassure: ça a marché: il n'a pas souffert pour rien...
Mais tout ceci prend un peu de temps, et c'est avec une bonne heure de retard que l'on met pied à terre sur la plage du Trez Hir, au milieu d'un troupeau de mamies armées haveneaux, qui semblaient halluciner en voyant se rejouer devant leurs yeux la scène du radeau de la Méduse...
Vient l'heure du triste décompte: c'est encore une centaine de Kilos de déchets que l'on a récoltés en si peu de temps.

Initiatives océanes, l'Agachon Tranquille à Berthaume

Les organisateurs de la Surfrider nous indiquent que ce que l'on a ramené est représentatif des pollutions actuelles: plastiques de toutes sortes et de toutes tailles (à ce sujet, je vous invite à visiter leur site, avec notamment les explications apportées sur les pollutions aux microparticules: vous ne verrez plus votre gel douche du même œil...)
On prend le temps de faire quelques clichés devant nos prises du jour, puis vient ensuite le petit moment sympa de la collation, au soleil, en débriefant de cette matinée... atypique...
Un grand merci à Surfrider et à Thierry pour cette organisation.
Merci également à François, Loïc, Vince et Guitou pour avoir relevé ce défi des Initiatives Océanes 2015.
A bientôt

Didier NEDELEC

Initiatives océanes, l'Agachon Tranquille à Berthaume
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article